Chargement

Travailler à la retraite ?

Pour beaucoup de personnes, se retrouver à la retraite est synonyme de repos ou, au pire, de mise au placard. Pour d’autres, malheureusement, c’est synonyme de fins de mois difficiles, et de petits boulots obligatoires.

Pour moi, cela veut dire me consacrer à ma passion : PARTAGER ET TRANSMETTRE !

Donc, OUI, je vais travailler pendant ma retraite, et avec plaisir en plus !

La retraite n’est pas la fin de tout

Dernièrement j’ai rencontré une collègue partie à la retraite il y a quelques années. Lui demandant de ses nouvelles, j’ai entendu : “je fais aller… j’essaie de m’occuper”, d’un ton triste accompagné d’une moue désabusée. Comme si, en arrêtant de travailler, elle avait laissé derrière elle toute sa joie de vivre et sa motivation.

J’en ai reçu un coup au cœur, car la vie ne s’arrête pas avec la fin du travail que nous effectuions avec plus ou moins de plaisir, d’ailleurs.

Notre vie comporte tellement d’aspects différents : famille, amis, voyages, passions, …

Nous ne pouvons la réduire à un seul plan, celui du travail, même s’il a été survalorisé dans notre société (il faut gagner le maximum d’argent pour être heureux !). Heureusement que nous sortons de ce paradigme… mais je m’égare.

Se retrouver à la maison

Pour la majorité des gens, la retraite est synonyme de “rester à la maison se reposer du dur labeur effectué pendant toutes ces années”.

Je dois dire que je ne saute pas de joie à l’idée de me retrouver 24h sur 24 à la maison, à jouer la parfaite maîtresse de maison, ce que je ne suis pas.

Ou plutôt, cela ne me fait pas rêver : j’aime cuisiner, recevoir, que ma maison soit propre … mais ce qui me motive REELLEMENT ce sont les nouveaux projets, les défis, concevoir un nouveau projet, dépasser mes limites.

Attention, je ne critique ni ne juge les personnes qui rêvent d’une retraite tranquille ! Seulement, ce n’est pas mon rêve, et heureusement que nous avons tous des aspirations différentes !

Rajoutez à cela le besoin de toujours apprendre des choses nouvelles, d’élargir mon horizon, et vous aurez un assez bon aperçu de ma personnalité.

La retraite, ça se prépare

Comment je la prépare

Eh oui, bien qu’étant à 2 ans (minimum !) de celle-ci, je me suis embarquée dans un projet que je vois grandir de plus en plus, en même temps que ses ramifications : apprendre à créer des formations pour transmettre tout ce que j’ai appris (et que j’aurais tellement savoir plus tôt !).

Donc, me voilà à faire des journées marathon entre créations (et alimentation) de site, pages facebook, instagram, pinterest, apprentissage des différentes techniques, mise en place des formations… un boulot de dingue !

C’est crevant et J’ADORE ça !

Pourtant, j’ai des remarques de nombreux proches me disant :

  • mais pourquoi tu t’embêtes à faire tout ça ?
  • la retraite, c’est fait pour se reposer !
  • où trouves-tu toute cette énergie ?
  • et ma préférée : à ton âge ! mais tu es trop vieille !

Pourtant, je dois dire que je n’avais rien projeté : tout cela s’est mis en place tout seul, bien malgré moi : je n’ai fait que suivre le courant, les opportunités et, surtout, mon coeur !

Et vous, comment préparez-vous votre retraite ?

Passez-vous vos derniers mois de vie active à :

  • ne voir que ce que vous avez perdu ?
  • penser que vous ne serez plus utile ou pire, que vous ne gagnerez plus votre vie (ah ! ce poids pour les hommes !) ?
  • vous lamenter à l’idée d’être enfermée à la maison ?
  • être triste de penser que vous ne reverrez plus vos collègues ?
  • avoir “peur” de vous retrouver en tête à tête avec votre conjoint(e) ?

Tout cela n’est que construction mentale : vous amplifiez toutes vos craintes et restez focalisés sur le passé, au lieu de réellement préparer votre avenir.

Car la vie ne s’arrête pas à la retraite, bien au contraire !

La vie ne s’arrête pas à la retraite !

Vous aurez certainement la chance de vivre encore au moins 20 ans, la plupart du temps en bonne santé.

Soit autant d’années que de 20 à 40 ans, lorsque vous étiez le plus motivé !

Il vous reste heureusement de très belles années à vivre et à explorer, alors ne les gâchez pas !

Certes, notre apparence change, mais pourquoi ce culte effréné de la jeunesse et de la beauté adolescentes ? Chaque âge a ses bons et ses mauvais côtés, et pour rien au monde je ne voudrais revivre mes jeunes années et leur cortège de mal-être ! Bien sur, il est facile de se rappeler l’insouciance de cet âge en occultant le reste…

Maintenant ? Vous avez appris de vos erreurs, vous savez ce que vous voulez, vous n’êtes plus soumis au regard des autres ou de la société. Vous êtes LIBRE de faire ce que vous voulez, alors profitez-en puisque vous avez le temps !

Avoir des rêves et choisir de les vivre

C’est justement le moment de vous mettre (enfin ?) à votre écoute, de vous accorder ce plaisir que vous ne vous étiez jamais accordé.

Même si vous croyez être trop vieille, mais qu’est ce que cela veut dire au juste ?

Qu’il y a un âge précis pour étudier, travailler, aimer ?

La vieillesse est avant tout dans la tête !

Refuser le poids de la société !

C’est justement l’un des grands écueils de notre vie : “on ” nous dit quoi faire, quand, comment.

Mais si nous le refusons, que se passe-t-il ? RIEN.

Sinon le regard et le jugement de ceux qui n’osent pas dévier de leur chemin imposé.

Baisse d’énergie ?

Mais qu’est-ce “être vieux ?”

Mais d’abord, à partir de quel âge devient-on vieux ?

La société – encore elle- a décidé que nous étions “senior” à partir de 65 ans soit l’âge de départ légal à la retraite, augmentant ainsi le clivage actifs jeunes / retraités inactifs vieux. Dans quelques années. les seniors à 70 ans ?

Mais savez-vous comment a été calculé l’âge de départ à la retraite ? Il s’agissait de l’âge moyen de décès constaté en France (65 ans) en 1945, au moment du vote de la loi. Ainsi, mathématiquement, peu de personnes pouvaient en bénéficier, ce qui a permis le passage de la loi.

Vous sentez-vous vieux ?

Oui, on peut se sentir fatigué, et surtout diminué physiquement par de petits maux.

Mais c’est surtout la baisse de cette envie de vivre, le déclin de toute motivation qui nous fait vieillir !

Certes, j’ai des petits soucis, mais je ne me sens pas vieille du tout dans ma tête : ma soif d’apprendre, de découvrir de nouvelles choses est toujours là, et je m’éclate à le faire !

Je refuse de rentrer dans un moule, quel qu’il soit, et je vous conseille de faire de même pour profiter pleinement de votre vie.

Certes, vous allez bousculer certains de vos proches, mais d’autres se reconnaîtront en vous.

Je dois avouer que je suis maintenant habituée à être accostée par de parfaites inconnues qui me font une remarque gentille : “bravo pour vos cheveux (bleus)”, “c’est super de l’avoir fait”, “j’envie votre liberté”, ou me demandent de voir de plus près l’un de mes tatouages…

Oui, je suis une grand-mère indigne, tatouée, piercée, aux cheveux teints, parfois en petite jupe ou en décolleté comme en jogging informe. Je suis simplement MOI.

Et personnellement, à 60 ans, je ne me sens pas vieille ! Bien au contraire, je suis pleine d’énergie à l’idée de tout ce qui me reste à faire !

Et j’espère bien mener à terme ce projet… avant d’en entamer un autre, plus tard.

Et vous, comment vivez-vous (ou envisagez-vous) votre retraite ?

Je serais curieuse de le savoir !

© Equilibrance coaching – Février 2020

1 réflexion sur “Travailler à la retraite ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *